C’est un symptôme qui englobe différentes sensations (la somnolence, l’irritabilité, l’apathie et la fatigue sont les plus courantes) produites par les effets de changement de saisonnalité car cela implique des changements brusques de température et de pression atmosphérique, des heures d’ensoleillement accrues, des changements d’heure et des routines.

Toutes ces altérations produisent des déséquilibres dans les cycles hormonaux dirigés par l’hypothalamus, une glande du cerveau responsable de la régulation de la température corporelle, de la soif, de l’appétit, du sommeil et de l’éveil, entre autres. Il parvient à contrôler tout cela grâce à des neurotransmetteurs, qui peuvent être altérés durant les premières semaines d’adaptation à tous ces changements temporaires. Par exemple, il est courant que l’hormone sérotonine, ou « molécule du bonheur », soit régulée, ce qui nous procure une sensation de bien-être et nous aide à mieux dormir.