Si vous ne faites pas d’exercice, commencez à marcher vigoureusement pendant au moins 30 minutes par jour.

Si vous avez déjà de l’endurance physique, faites de l’exercice pendant 1 heure avec modération (comme l’exercice précédent), ou faites 30 minutes d’activité physique plus intense par jour.

Contrôlez et limitez les habitudes qui vous rendent plus sédentaire, comme regarder la télévision.

  • Évitez les aliments et les boissons qui favorisent la prise de poids

Il est important que notre alimentation soit en équilibre avec nos besoins énergétiques. Il est essentiel d’éviter ou de contrôler la consommation occasionnelle de produits transformés tels que : pâtisseries, précuits, chocolats, snacks, céréales sucrées, boissons gazeuses sucrées, biscuits, pommes de terre en sachet, saucisses, milk-shakes, jus conditionnés, glaces, boissons alcoolisées , etc.

  • Avoir une alimentation à base d’aliments à base de plantes

La consommation de fruits et légumes a un effet protecteur contre certains types de cancer, principalement dans la bouche, le pharynx, le larynx, l’œsophage, le poumon, l’estomac et le côlon.

L’OMS recommande que la consommation quotidienne moyenne de fruits et légumes soit de 600 grammes. De plus, il est conseillé de consommer d’autres aliments d’origine végétale comme les céréales complètes et les légumineuses.

  • Limiter la consommation d’aliments d’origine animale

Cette recommandation concerne les viandes rouges transformées et les produits carnés :

  • Ne pas dépasser la consommation de 300 grammes de viande rouge par semaine. Le bœuf, l’agneau, le cheval, le bœuf, le porc, le sanglier, le cerf et l’autruche sont considérés comme de la viande rouge.
  • Il est recommandé d’éviter la consommation de viandes transformées (salées, salées, fumées ou avec des conservateurs chimiques), comme les saucisses.

Nous savons avec certitude que ce type d’aliments et de produits dérivés augmente le risque de cancer du côlon malin. En outre, des études suggèrent qu’il peut également être lié à d’autres types tels que l’œsophage, les poumons, l’estomac, le pancréas, l’endomètre et la prostate.

  • Éviter la consommation de boissons alcoolisées

Cette recommandation concerne tout type de boisson alcoolisée : bière, vin, boisson distillée, etc.

Si vous vous demandez… Mais si je bois un verre de vin par jour, serait-ce mauvais ? Les preuves scientifiques ne montrent pas qu’il existe une consommation d’une certaine quantité de boisson en dessous de laquelle le risque de cancer n’est pas augmenté.

La consommation de ce type de boisson est associée à un risque accru de cancer de la bouche, du pharynx, du larynx, de l’œsophage, du côlon, du sein et très probablement aussi du foie.

La quantité quotidienne de sel ingérée par jour doit être inférieure à 5 grammes de sel ou 2 grammes de sodium par jour. C’est pourquoi il est important de contrôler, en plus du sel de table, celui qui est ajouté dans certains produits : sel ou saumure en conserve, saucisses, snacks, pommes de terre en sac, précuites, boissons, fromages, etc.

Une consommation excessive de sel est une cause probable de cancer de l’estomac.

Sauver

Sauver

Sauver

Sauver

Sauver